• Home
  • A propos de Moi
  • Contacte-Moi
  •  

    La démographique mondiale, état et évolution

    May 9th, 2009

    1.  La population mondiale en 2008

    En 2008 notre planète comptait 6 milliards 600 millions d´habitants. Selon le tableau ci-dessous, l´Asie a abrité 4 milliards 130 millions d´habitants, soit 63% de la population mondiale. La population totale de l´Amérique, composée de la population de l´Amérique du Nord (env. 450 millions d´habitants), de l´Amérique Centrale, des Antilles et de l´Amérique du Sud (env. 465 millions d´habitants), s´élevait à env. 915 millions d´habitants. L´Afrique avec une superficie de 30 millions de km2, soit 22% de la superficie totale des terres émergées, était peuplée de 935 millions d´habitants soit 14% de la population mondiale.

    La population mondiale, 2008. Sources: Statistiques mondiales.

     

     

    2.  La densité de la population par Continent en 2008

    Selon le diagramme ci-dessous, sur chaque km2 vivent 94 habitants en Asie contre seulement 31 habitants par km2 en Afrique. L´Europe, elle aussi, est très peuplée (59 habitants par km2). Mais l´Europe et l´Amérique du Nord nourrissent et logent leurs habitants convenablement. Les populations de ces continents sont assurées d´approvisionnement en énergie et de couverture de soins de santé de base.

    Densité de la population par Continent, 2008. Source: Statistiques mondiales. 

     

     

     

     

    3.  la croissance démographique mondiale (1970 – 2050)

    Selon les Nations Unies, la population mondiale atteindra 9 milliards 150 millions d´habitants en 2050 (voir tableau ci-contre). Ce qui constitue une progression démographique mondiale d´environ 33% pour la période 2010 – 2050. Ce chiffre n´est qu´une estimation moyenne. En effet, si les diverses campagnes de planification familiale en application, notamment dans les pays en voie de développement, n´apportent pas les résultats attendus, la population mondiale, estime l´ONU, atteindra 10,5 milliards d´habitants en 2050. 
                           Croissance de la population mondiale, 1970 – 2050. Source: United Nations Statistic Division, 2009.

    Cette augmentation démographique mondiale combinée avec l´aspiration légitime des populations, notamment dans les pays en développement, d´améliorer leurs conditions de vie fera augmenter la demande mondiale d’énergie, d´habitat, d’aliments, d’eau, de bois, d’assainissement et de traitement des déchets polluants. Somme toute, la croissance démographique non-maitrisée aura donc des effets néfastes évidents sur l´environnement, parce qu´elle accélérera la dégradation des milieux naturels. Aussi il convient une fois de plus de souligner que la stabilisation significative de la population mondiale sera une condition de la sécurité alimentaire. 

    4.  La croissance de la population l´Afrique de l´Ouest (1970 – 2050)

    La croissance de la population mondiale atteindra plus de 9 milliards 150 millions d´habitants en 2050 (voir plus haut). Cette croissance sera très inégalement répartie. C´est ainsi que les pays développés connaîtront une croissance démographique entre 2010 – 2050 d´environ 3% pendant que la population dans certaines régions du monde, comme l´Afrique de l´Ouest, doublera quasiment pour cette même période (voir tableau ci-dessous).

    La démographie du Mali en 2050

    Selon les Nations Unies, la population du Mali passera de 13 millions d´habitants en 2010 pour atteindre 28 millions d´habitants en 2050, si les diverses campagnes actuelles de planification familiale n´apporteront pas les résultats espérés dans les prochaines années.

    Au passage, la campagne actuelle de recensements des populations au Mali est à saluer fortement. Dans la mesure où, la possession de données fiables sur les tendances de développement (natalité, taux de mortalité, vieillissement, etc.) de la population est un préalable important pour définir et conduire une politique de gouvernance économique – conception et exécution de projets d´infrastructures d´envergures adaptés aux besoins vitaux de la population, etc. –  efficace pour le long terme.
                  Croissance de la population de l´Afrique de l´Ouest, 1970 – 2050. Source: United Nations Statistic Division, 2009.
    Rappel

    La médecine a fait des progrès substantiels dans l´amélioration de la santé à l´échelle planétaire. En effet, une augmentation significative de l´espérance de vie, entre autres, est à observer dans toutes les régions du monde (espérance moyenne de vie à la naissance au Mali: 44 ans en 1965, près de 50 ans en 2008). Il est donc aisément compréhensible que nous demandions aux gouvernants, surtout à ceux des pays en développement, de trouver un équilibre adéquat entre la somme des effets de fécondité élevée (taux de naissance par femme), des mouvements migratoires, de longévité des populations et la création de richesse. Mais, pour ne pas être confronté aux problèmes des insuffisances de liquidité des fonds de retraite pour les générations futures, comme ce sera probablement le cas en Allemagne, si le déclin démographique de ce pays n´est pas stopper, il est à conseiller aux pays en développement d´éviter de reproduire les mêmes politiques pratiquées en la matière par l´Europe.

    Remarque

    Pour la discipline des sciences économiques, une croissance économique entraine l´enrichissement des sociétés. Et les sociétés enrichies ont à la fois le souci et les moyens de protéger leur environnement. Il nous faut donc, nous insistons, nécessairement créer de la richesse économique significative, stable et de longue durée pour faire face aux challenges de la croissance démographique, notamment dans les régions du monde comme l´Afrique de l´Ouest. 

    Les chances d´augmenter le niveau et la qualité de vie des populations, comme celles de l´Afrique de l´Ouest, dans le cadre d´aménagements efficients des espaces de vie environnementaux agréables, sont intactes. Dans ce contexte précis, s´imposeront, dans les décennies prochaines, aux «leaderships» des Etats d´Afrique de l´Ouest, la modernisation et l´élargissement des infrastructures existantes et la construction de nouvelles infrastructures (réseaux électriques, transports, télécommunications, agro-alimentaires, sanitaires, etc.) qui répondent aux normes écologiques confirmées et aux besoins vitaux de nos populations. 

    Le Mali, par exemple, possède d´énormes potentialités comme:

    • la forte jeunesse, l´application et le labeur de ces populations
    • d´immenses trésors culturels (le Mali est le carrefour des civilisations arabo-musulmanes et africaines)
    • d´énormes sources énergétiques (les grands fleuves de l´Afrique de l´Ouest arrosent le Mali), etc.    

    Nous devrions, en face de ces faits, aisément trouver une corrélation positive entre la croissance économique, la croissance démographie stabilisée – probablement à un haut niveau en Afrique de l´Ouest – et la prise de conscience écologique.  

    L´objectif du «développement durable» est d´atteindre l´équité sociale, la préservation de la nature et l´efficacité économique.

    Pourrons-nous, en Afrique de l´Ouest, partager cet objectif avec les autres régions de ce monde sans incorporer le nucléaire pacifique (production d´électricité par la fission nucléaire) dans notre stratégie énergétique (modernisation et élargissement du réseau énergétique) pour le long terme?

    En tout cas, voici quelques avantages de l´énergie nucléaire:

    • émission nulle de CO2 en produisant l´électricité par fission nucléaire
    • Le kilowattheure (kWh) à la production pour cette forme de production d´électricité est le moins cher
    • c´est la forme de production d´électricité appropriée pour l´approvisionnement de base en énergie électrique
    • dans le nucléaire, le modèle de pensée du «know-how» d´un système ne suffit pas pour convaincre que ce système gardera ses capacités fonctionnelles essentielles même en cas d´incident majeur à l´intérieur ou dans l´alentour immédiat de ce système. Le modèle de pensée du «know-how» est ici suppléé par le modèle de pensée du «know-why».

    Nous reviendrons largement dans le cadre d´exercices d´explication, difficiles, certes, sur la problématique du nucléaire pacifique pour essayer de nous convaincre nous-mêmes d´une autre perception de la production de l´électricité par la fission nucléaire. Celle-là, positive!