• Home
  • A propos de Moi
  • Contacte-Moi
  •  

    Les challenges énergétiques pour l’Afrique d’ici 2040: l’hydroélectricité

    August 22nd, 2012

    La hausse vertigineuse des prix du pétrole, voir Diagramme 1, l’augmentation de la consommation d’énergie, le réchauffement climatique ont conduit à un regain soutenu d’intérêt pour les énergies renouvelables dans les politiques nationales d’approvisionnement en énergie. La part des énergies renouvelables dans l’approvisionnement mondial en énergie électrique est d’environ 18 %, dont 82 % proviennent de l’hydroélectricité. L’hydroélectricité contribue pour environ 15 % à l’approvisionnement global en électricité, après les sources d’énergies combustibles (pétrole, gaz, charbon) pour 85 %.

    Des grands projets de constructions de barrages hydroélectriques sont en cours de planification ou d’exécution sur tous les continents. En Afrique, notamment en République Démocratique du Congo (RDC), le barrage hydroélectrique du Grand Inga avec une puissance de 40 000 MW, soit plus du double de l’énergie générée par le barrage des Trois-Gorges en Chine et plus du tiers de l’énergie actuellement produite en Afrique, sera réalisé en partenariat avec la République d’Afrique du Sud (RSA) à l’horizon 2025.

    L’Ethiopie, qui dispose du deuxième potentiel d’hydroélectricité en Afrique après celui de la RDC, par la voix de Ethiopian Electric Power Corporation (EEPCO), vient d’émettre une diaspora bond «multi maturités de cinq (5), sept (7) et dix (10) ans» et multidevises «US$, Pound Sterling, Euro» à destination des Ethiopiens de la diaspora pour le financement d’un projet d’hydroélectricité de 5250 MW, le Grand Millenium Dam, dans la région de Benishangul-Gumuz.

    «Le gouvernement éthiopien est prêt et déterminer à mener à bien ce projet avec ou sans subventions ou de prêts étrangers» a précisé le ministre éthiopien de l’Eau et de l’Energie, Alemayehu Tegenu. Ce barrage d’un coût global de 4,8 milliards US$ sera financé en priorité par la vente des Diaspora Bond, par l’apport de fonds publics du gouvernement éthiopien, par la mobilisation auprès des pays voisins (Egypte, Soudan…) importateurs de l’électricité produite par ce barrage.

    L’énergie

    L’énergie, à elle seule, ne suffit pas à créer les conditions pour la croissance économique, mais elle est nécessaire à cela.
    L’énergie se présente sous de multiples formes, dont les principales sont schématiquement les suivantes:

    – Énergie mécanique: elle est à l’origine ou résulte d’une variation d’énergie potentielle (chûte d’eau par exemple) ou cinétique (corps en mouvement)
    – Énergie thermique: elle s’exprime le plus souvent sous forme de chaleur
    – Énergie chimique: elle est libérée par une réaction chimique qui peut être explosive
    – Énergie électrique: elle est créée par une différence de charge électrique entre deux points et peut entraîner un courant électrique
    – Énergie nucléaire: inhérente à toute matière, elle peut être extraite par fission (rupture des noyaux des atomes, c’est le principe des réacteurs nucléaires actuellement en service) ou par fusion des noyaux des atomes (combinaison de deux noyaux en un nouveau avec libération d’énergie) Lire la suite »